Dashcam

Depuis plusieurs mois maintenant, le marché de la caméra embarquée pour voiture poursuit une croissance impressionnante. Après les action-caméras et les caméras de surveillance, la dashcam est en pleine expansion et emballe les technophiles autant que les automobilistes. Il faut dire qu’en filmant nos trajets routiers en intégralité et en détail, cette caméra s’impose comme un nouvel outil d’amélioration de notre conduite. Certes la possibilité que la dashcam nous confère d’immortaliser des scènes insolites motivent une frange d’acheteurs sur ce nouveau marché. Mais, en réalité, cette véritable petite « boîte noire » de voiture a bien plus à nous offrir : l’optimisation de notre sécurité au volant. Rien que ça ! Mais comment ? Et comment bien choisir votre dashcam ? Comment en faire bon usage ? On vous dit tout dans ce zoom indispensable sur cette caméra qui l’est tout autant.

Comparer les meilleures dashcam

D6 Pro Dashcam Auto-vox : l’experte en la matière

 

Avec 10 ans d’expérience dans l’équipement auto haute-technologie, Auto-Vox s’impose d’emblée sur le marché de la dashcam avec sa D6 Pro toute option. Cette caméra embarquée discrète se distingue avec sa définition Full HD 1920*1080P et son angle de vue de 160°. Ajoutez à cela l’objectif réglable à 300°, le Wifi intégré et sa vision nocturne et vous avez une caméra embarquée qui fait tout ce qu’il faut et qui le fait bien. Avec elle, vous êtes en mesure de capturer instantanément tous les évènements routiers dont vous désirez conserver une trace.

  • Qualité de l’image
  • Détection de mouvement
  • Vision de nuit
  • 60 min d’enregistrement
  • Pas de microSD fournie (64Go requis)

Caméra embarquée pour voiture Full HD Toguard : un succès qui s’explique !

 

La dashcam de chez Toguard fait partie des 5 modèles de caméras embarquées les plus vendus sur Amazon. Si ça n’est pas une garantie de performance, ça y ressemble beaucoup. Pour un prix très compétitif, son optique se démarque avec la Full HD et sa caméra grand angle avec objectif réglable à 170° : indispensable pour saisir et enregistrer le moindre détail de vos trajets. Son module GPS vous permet de marquer les données de localisation et la vitesse sur la vidéo, et son capteur de gravité G-Sensor déclenche automatiquement l’enregistrement en cas de secousses suspectes ou de freinage brutal. Elle est munie d’un écran LTPS 2,45 pouces pour le visionnage en direct et qui lui sert également d’interface de réglages.

  • Fournie avec microSD de 32 Go
  • Wifi intégré et appli dédiée
  • Service après-vente avec support utilisateur
  • Moniteur de stationnement
  • Qualité des plastiques
  • Résistance aux grosses variations de température

Caméra embarquée pour voiture Full HD Modohe : le meilleur rapport qualité/prix

Pour moins de 50 € cette dashcam Modohe vous propose une optique de haute qualité et tout un arsenal de fonctionnalités. Sa Full HD 1920x1080P H. 264 capture tous les détails de votre itinéraire et les retransmet sur son écran LTPS 2,45 pouces. Ou, si vous préférez, sur votre smartphone grâce à son Wifi intégré. Sa technologie HDR et sa vision nocturne vous permettent de produire des images de grande qualité même en exposition lumière faible ou en situation de rétro éclairage. En cas d’accident, la dashcam de Mohobe se verrouille et stocke la vidéo automatiquement. L’essentiel à un prix plus que raisonnable.
  • Livrée avec 2 supports et 3 adhésifs
  • G-Sensor détection d’accident.
  • Ensemble des réglages accessibles via le smartphone
  • Pas de carte microSD
  • Ergonomie perfectible

Vantrue N2 Pro Caméra Dual : la dashcam double vision pour un prix unique

Pour tout enregistrer de ce qu’il se passe sur votre trajet aussi bien à l’avant qu’à l’arrière ! Avec ses deux objectifs, la caméra embarquée pour voiture Vantrue vous propose un angle de 170° avec son optique frontale 6 verres et un second de 140° sur sa caméra arrière. Epaulée d’un puissant processeur Novatek NT96660 et de capteurs d’images HD, elle enclenche l’enregistrement dès la mise en route de votre véhicule et se révèle même capable de capter les plaques d’immatriculations par faible luminosité. Elle est alimentée par un chargeur de voiture fourni et bénéficie d’une prise en main extrêmement intuitive.

  • Excellente vision nocturne
  • Mode stationnement 24 heures
  • Enregistrement en boucle et G-Sensor.
  • 18 mois de garantie
  • Qualité vidéo moindre sur la caméra arrière
  • Manque de discrétion

Dashcam C550 Apeman : elle capte tout mais on ne la voit pas

Cette double caméra embarquée pour voiture vous permet de bénéficier d’une couverture complète des voies avant et arrière en toute discrétion ! Et si son design compact passe quasiment inaperçu, ses performances ont retenu toute notre attention. La caméra frontale de la C550 vous permet d’enregistrer en Full HD avec un angle de 170° tandis que sa caméra arrière vous donne la vision sur tout ce qui se passe autour de votre véhicule. Très facile d’installation et d’utilisation, elle dispose d’un module GPS enregistre les données de localisation et de vitesse et du système G-Sensor qui protège ces données en cas d’accident.

  • Micro intégré (et possibilité de le désactiver)
  • Enregistrement en boucle de durée paramétrable
  • Haute résistance aux variations de températures
  • Notice en français
  • Pas de microSD fournie
  • Résolution arrière 640*480P

La dashcam : à quoi ça sert ?

Dashcam, caméra embarquée, enregistreuse de conduite, caméra de bord… Si les noms pour cet équipement ne manquent pas, son effet sur les marchés de l’équipement et de l’assurance auto où il apparait est toujours le même : la dashcam les révolutionne.

C’est ce qui s’est passé en Russie quand les assureurs ont rendu obligatoire la caméra embarquée à bord des voitures russes. C’est ce qui se passe également aux États-Unis. Et le même phénomène est en train de se produire qu’en France et dans toute l’Union Européenne. Pourquoi ? Tout simplement parce que la dashcam permet d’améliorer de façon importante notre sécurité de conducteurs. Et ce petit bijou de technologie parvient à réussir cela de 3 façons.

D’abord en nous conférant une « vision augmentée ». Ce troisième œil enregistre en effet tout ce qui se passe autour de notre véhicule, aussi bien devant nous qu’à l’arrière de notre véhicule, du moins pour les modèles Dual.

Ensuite, la dashcam nous permet de détenir une preuve des circonstances exactes d’un accrochage ou d’un accident. Comment ? Et bien en stockant automatiquement la vidéo des dernières minutes précédant la collision. Sur ce sujet, il est important de noter que les enregistrements de votre caméra embarquée s’ils sont datés et géolocalisés, peuvent être présentés à votre assureur ou même devant un tribunal, et sont susceptibles d’être considérés par eux comme recevables. Cependant, même dans le cas contraire, votre caméra de bord aura toujours l’incomparable avantage de mettre tout le monde d’accord au moment de remplir le constat d’assurance. Sans oublier que, dans le cas d’un délit de fuite après un accrochage, la dashcam peut vous permettre de retrouver l’automobiliste impliqué grâce à l’image de sa plaque d’immatriculation.

Dernier avantage de la caméra de bord, et non des moindres : son effet préventif, voire dissuasif. En effet, savoir que nous sommes filmés agit de façon positive sur notre conduite. Cela nous incite à respecter davantage le code de la route ainsi que les autres utilisateurs du réseau routier…

On le voit les raisons d’acheter une caméra embarquée sont vraiment bonnes. Elles finissent d’ailleurs par remporter l’adhésion de tous les usagers de la route, quelle que soit leur nationalité. La dashcam n’est donc pas un simple engouement passager, ni un nouveau gadget à la mode. Il s’agit d’une mutation profonde des outils mis à la disposition des automobilistes, une mutation qui aura, à n’en pas douter, des répercussions importantes sur notre façon de conduire et de vivre la route.

Comment bien choisir une dashcam ?

Le marché de la caméra embarquée explose, c’est un fait. Et l’offre est tout simplement pléthorique. Alors comment se retrouver parmi ses innombrables modèles ?

Comme à chaque fois que vous envisagez d’acheter un nouvel équipement, il faut être tout à fait au clair sur deux points. Primo, le budget que vous souhaitez investir et, ensuite, l’usage que vous souhaitez faire de votre achat. Par exemple, si votre envie n’est autre que de capturer des instants inédits et drôles le long de vos trajets routiers, il n’est pas utile de vous orienter vers les modèles à double objectifs qui ne vous apporteront aucune plus-value, tout en ayant un coût supérieur. Si, par contre, votre principal objectif est de gagner en sécurité au volant, orientez-vous sans hésitation vers ce que, dans le jargon, on appelle les Dual.

Concernant l’achat de votre caméra embarquée pour voiture, vous devez également être très attentif à la qualité d’image proposée. En effet, une dashcam ne vous servira à rien si sa définition est trop faible, son image trop saccadée ou pire, si cette dernière devient inexploitable dès que l’objectif est en situation de surexposition ou de rétro-éclairage, ce qui est monnaie courante sur la route. Non content ne de pas permettre la « vision augmentée » durant la conduite, ce genre de modèle ne vous fournira aucun enregistrement utilisable. Une règle donc à retenir : pour une dashcam, c’est HD minimum. La Full HD est bien sûr la meilleure option, mais elle a bien évidemment un impact sur le prix du produit. Dans la même optique, soyez vigilants à l’angle de vision réellement couvert par le ou les objectifs de votre matériel. La qualité de vos futures images dépend aussi de lui et il doit être au minimum de 80°.

Parmi la multitude d’options présentes sur les différents modèles de caméras embarquées, il en est 2 sur lesquelles vous devez absolument de pas transiger. D’abord la détection de mouvement est indispensable sur une dashcam. Souvent appelée G-Sensor, du nom d’un système de détection breveté, cette fonction permet à la caméra de se déclencher en cas de choc, de freinage brutal et de s’arrêter si la voiture est bloquée, par exemple, dans un embouteillage. De la même façon, la détection de mouvement permet à l’enregistrement de reprendre des que vous recommencez à rouler.

La seconde fonctionnalité que votre future dashcam doit absolument avoir, c’est bien sûr le GPS. On l’a expliqué : l’inscription sur la vidéo des coordonnées de localisation ainsi que de la date, est indispensable pour espérer voir vos images acceptées comme preuves soit par votre assureur, soit par une quelconque juridiction.

Les fonctionnalités de votre dashcam

L’image et le son

La qualité vidéo est donc essentielle sur ce type d’équipement et la HD essentielle. Les constructeurs l’ont bien compris et, dans les dernières gammes qui arrivent sur le marché, on voit tous les modèles arborer fièrement la Full HD 1920x1080P. C’est heureux. Notez que vous garderez la main sur ce paramètre en tant qu’utilisateur. En effet, modifier la résolution de vos enregistrements vidéo vous permettra d’améliorer leur qualité si besoin ou, en la diminuant, de gagner en capacité de mémoire et en durée d’enregistrement.

Veillez également au bon réglage du paramètre IPS ou FPS (le nombre d’images par seconde) et ce pour obtenir une vidéo à la bonne fluidité. Sachez enfin que votre caméra enregistre des vidéos en boucle selon une durée que les meilleurs modèles laissent à votre main. Ce système d’enregistrement écrase au fur et à mesure les vidéos les plus anciennes pour ne conserver que les plus récentes et celles que vous décidez de sauvegarder définitivement.

Durant votre trajet, votre dashcam vous permettra aussi de faire des photos. Là encore la résolution de votre appareil va se révéler capitale pour obtenir un résultat exploitable. Une option prise de photo à intervalles réguliers peut s’avérer profitable car elle permet, sans affecter beaucoup la capacité de mémoire, de créer des séquences accélérées.

A noter : tous ces fichiers photos ou vidéo sont enregistrés sur une carte SD, ou microSD, qui n’est pas toujours fournie avec la dashcam. Si c’est le cas, veillez à bien lire la notice d’emploi pour vous assurer du modèle de support mémoire qu’il vous faut acquérir. Privilégiez les cartes de 32 Go minimum, 64 Go restant le plus conseillé.

Bien que le son ne soit pas le fort de cet équipement, certains modèles de caméra embarquée sont également assortis d’un microphone. Dans le cadre d’un usage visant à optimiser votre sécurité routière, l’intérêt de ce dispositif n’est pas des plus évidents. Mais il devient plus judicieux pour une utilisation purement ludique de votre caméra embarquée.

La connectique

Votre dashcam devra être équipée d’un port USB, indispensable pour le transfert de tous les fichiers qu’elle va créer vers un support extérieur. Certains modèles proposent également un port HDMI qui autorise la liaison directe entre votre caméra et votre écran TV.

Outre ce point, une bonne enregistreuse de conduite bénéficie de la connexion sans fil par Wifi ou Bluetooth, voire les deux. La fonctionnalité est indispensable pour synchroniser la dashcam avec l’application smartphone que le constructeur ne manquera de vous proposer… Toutefois, s’il ne le fait pas, il n’y a pas de problème… Il n’y a que des applications ! Gratuites ou payantes, les appli pour dashcam ne manquent pas sur les Store et vous trouverez sans problème celle qui vous convient.

L’alimentation et l’autonomie

Vidéo, image, connexion sans fil… On l’aura compris, l’alimentation de votre dashcam, tout comme son autonomie, sont des questions d’importance. La plupart des modèles de caméra embarquée proposent une alimentation via l’allume-cigare du véhicule. Cela à l’avantage de résoudre le problème de l’autonomie. L’autre avantage de ce système, c’est d’enclencher automatique la mise en route de votre équipement au moment même où vous démarrez le véhicule. Et son arrêt dès que vous avez coupé le contact.

Certains modèles fonctionnent avec des batteries rechargeables, sur le même principe que les appareils photo par exemple. Il est cependant rare d’en trouver de tels capables de filmer plus de 60 minutes avec ce type d’alimentation. Ils sont donc à délaisser.

Le détecteur de mouvement ou « G Sensor »

Essentielle, on le répète,  cette fonctionnalité se révèle être la plus utile et la mieux pensée des caméras embarquées. Il s’agit en réalité d’un accéléromètre qui permet de détecter les décélérations brutales, les arrêts et les chocs. Une fois le phénomène repéré grâce à ce dispositif, la caméra embarquée empêche la suppression automatique de la vidéo concernée. Le système de boucles vidéo décrit plus haut est ainsi désactivé mais uniquement pour les images concernant l’évènement repérées par le G-Sensor. Ce qui vous garantit de toujours retrouver la vidéo dont vous avez besoin.

Le GPS

Indispensable, la fonction GPS permet à votre dashcam d’horodater et de géolocaliser les vidéos. Il s’agit dès lors d’une preuve indéniable de ce vous affirmez dans votre constat d’assurance, ou lors de votre déclaration aux autorités.

Outre cet aspect essentiel, certaines caméras embarquées munies d’un système GPS sont capables de vous informer du trajet, de la direction et de la vitesse de votre véhicule tout comme un vrai bon GPS. Pourquoi s’en priver ?

Mode parking

Ayant décidément plus d’un tour dans son sac, la dashcam peut aussi vous servir de caméra de surveillance lorsque vous laissez votre véhicule au parking. Certains modèles sont effet équipés d’un capteur d’impact qui déclenche l’enregistrement vidéo en cas de choc sur votre voiture, même lorsque son moteur est éteint.

Où installer sa dashcam ?

L’emplacement de la caméra embarquée est généralement toujours le même : en dessous du rétroviseur intérieur, collé sur le pare-brise.

Certains modèles cependant, comme le NüviCam de Garmin, se positionnent sur le côté. Préférez cependant l’emplacement qui permettra à votre dashcam d’avoir le meilleur angle de vue s’agissant de votre itinéraire. La qualité des images et leur pertinence en vue d’une utilisation future dépendent de sa bonne position et de son orientation.